Du fauteuil d'orchestre au canapé

Mercredi 6 juin 2018
Email
Du fauteuil d'orchestre au canapé | Maison de la Radio
À l’heure où France Musique pilote une plateforme multimédia et permet d’entendre et de voir un nombre de plus en plus grands de concerts, esquissons la généalogie du concert filmé.
La musique est un sujet qui intéresse la caméra. Les guides d’écoute de Leonard Bernstein ou de Simon Rattle, les portraits d’interprètes de Bruno Monsaingeon (Menuhin, Fischer-Dieskau, Varady, Gould, Richter…) ou encore la participation de Lorin Maazel au Grand Échiquier de Jacques Chancel en 1979 sonnent comme autant de mariages heureux entre l’image et le son. Il y a aussi les concerts de Karajan filmés de 1965 à 1967 par Henri-Georges Clouzot (l’auteur de Quai des orfèvres et du Salaire de la peur !). De la répétition de la Quatrième Symphonie de Schumann au Requiem de Verdi (en couleurs !), c’est un peu à la mise en scène de Karajan qu’on assiste.

Et si, aujourd’hui, le concert dit classique n’a que très rarement accès aux heures de grande audience au petit écran, internet semble prendre le relais en tant que terre d’accueil de prédilection du concert filmé. À la recherche de nouveaux publics et pour celui déjà existant, musiciens, institutions et médias offrent majoritairement leurs productions audiovisuelles à cette médiathèque à ciel ouvert et sans horaires de fermeture. Le récent partenariat entre France Musique et Arte entend justement diversifier l’accès au concert et le rayonnement des formations musicales de Radio France via internet. L’objectif ? Sur le long terme, faire de francemusique.fr – bientôt francemusique.com – « la plus grande salle de concert virtuelle au monde ». La chaîne poursuit ainsi sa mutation en plateforme multimédia et bénéficie des compétences d’Arte qui a le soin de produire une sélection de concerts des formations de la Maison ronde.

Cette collaboration est née le 22 décembre 2017 à l’occasion du concert « Noël à Broadway ». Un événement qui pouvait être suivi en direct par les auditeurs de France Musique mais aussi par les webspectateurs de francemusique.fr, d’Arte Concert et des réseaux sociaux. Aujourd’hui, francemusique.fr accueille plusieurs centaines de concerts filmés, la plupart dotés de notes de programme introduisant les œuvres.

Si la qualité du son et de l’image ne cessent de se développer, ces filtres technologiques ne supplanteront jamais l’expérience du concert auquel on assiste physiquement dans une salle de concert. Il y a cette magie de l’instant : vivre ensemble un moment musical qui a lieu ici et maintenant. À plusieurs égards, le concert filmé est au concert ce que le streaming est au cinéma. Mais ces concerts filmés n’ont pas été pensés pour supplanter le spectacle vivant. Ils sont autre chose et, lorsqu’ils sont diffusés en direct, permettent à France Musique de développer un peu plus le don d’ubiquité que Rudolf Arnheim voyait en la radio. Ils donnent une autre possibilité d’entendre ou de réentendre, de découvrir gratuitement, et depuis n’importe où, des répertoires et des interprètes sans être soumis à des horaires de diffusion. Cette offre « à volonté » s’adresse à ceux qui écoutent sans fermer les yeux et leur donne accès parfois à l’invisible. C’est le cas lorsqu’en septembre 2016, Arte Concert et Neotopy ont capté un concert de l’Insula Orchestra en son binaural et caméra 360° : une caméra placée au cœur de l’orchestre permettant au spectateur de diriger librement son regard et de voir, finalement, comme il l’entend.

Max Dozolme
 
Email

Découvrir l'Espace Concerts de France Musique

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables
Les données recueillies par Radio France sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de Radio France et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition sur les données vous concernant que vous pouvez exercer en écrivant, et en précisant l’objet de votre demande, à l’adresse suivante : Radio France, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16