Rigoletto au pied du mur

Mercredi 21 juin 2017
Email
Rigoletto au pied du mur | Maison de la Radio
C’est au théâtre antique d’Orange, sous le regard bienveillant de la statue d’Auguste, que Mikko Franck et l’Orchestre philharmonique emmènent Rigoletto, les 8 et 11 juillet.

RIGOLETTO ? LE PREMIER VOLET de la trilogie qui se poursuit avec Le Trouvère et se conclut avec La Traviata. Une trilogie qu’on qualifie parfois de « populaire », ce qui n’a guère de sens, qui réunit trois ouvrages créés de 1851 à 1853, et qui, à bien y regarder, réunit trois partitions qui ont peu à voir entre elles. Ni l’époque : le XVIe siècle pour Rigoletto, le XVe pour le Trouvère, le XIXe pour La Traviata. Ni l’ambiance : des opéras historiques et un opéra qu’on dira bourgeois, voire vériste, si tant est que ce mot, lui aussi, ait un sens : le vérisme définit-il une manière de choisir les sujets (oui mais qu’y a-t-il de vériste dans la Turandot de Puccini ?) ou de traiter la voix en force (auquel cas La Traviata n’aurait évidemment rien de vériste) ? Ni même l’accueil qu’ils ont reçus : succès pour les deux premiers, échec pour le troisième. Alors ?
 
Alors, il semblerait que Rigoletto marque, après Luisa Miller, une volonté chez Verdi de s’émanciper de certains canons, de faire œuvre plus personnelle, plus élaborée, malgré toutes les beautés cachées de Luisa Miller. Mais Rigoletto a quelque chose d’une force qui va, pour reprendre une expression d’Hernani, l’autre pièce de Victor Hugo qui, quelques années plus tôt, avait inspiré Verdi.
 
Le mélodrame sans fard
 
Cette fois, en choisissant Le roi s’amuse (qui met en scène Triboulet, le bouffon de François Ier), Verdi joue sans complexe la carte du mélodrame, dans les deux sens du terme : drame en musique (melodramma) et intrigue à rebondissements. Et il le fait avec une énergie, une concision, un sens mélodique (« Caro nome » chante Gilda, « La donn’e mobile » répond le duc) qui disent quelque chose de la confiance qu’il porte en lui-même. Hugo s’inclinera même devant la manière dont, dans le célèbre quatuor, le compositeur fait tenir simultanément à quatre personnages des propos différents, sinon contradictoires, sans que le sens échappe au spectateur-auditeur. 
 
Musicalement, Le Trouvère est a priori un opéra plus sombre, La Traviata un opéra plus lyrique, dont l’héroïne Violetta est le moteur et le principe, et Rigoletto, un opéra plus divers, moins amoureusement centré sur un personnage. Mais justement : le génie de Verdi, avec une musique qui est aussi une musique brillante et virtuose, est d’avoir su, en exaltant un personnage difforme, en lui adjoignant une jeune fille candide et un duc sans scrupule, composer une espèce de lamento masqué par les artifices et le faste de l’opéra.
 
On rappellera que l’Orchestre philharmonique de Radio France et Mikko Franck sont familiers des Chorégies d’Orange. Ils nous ont offert dès 2010 une vibrante Tosca, qui fut suivie par Le Vaisseau fantôme en 2013, Carmen en 2015 et Madame Butterfly en 2016. Cette année, l’incomparable Leon Nucci chantera le rôle-titre au pied du mur d’Auguste, en compagnie de la Gilda de Nadine Sierra et du Duc de Celso Albelo. On ajoutera que, outre les deux représentations de Rigoletto, Mikko Franck et l’Orchestre philharmonique participeront à un concert lyrique donné le 10 juillet par le baryton Bryn Terfel.
 
Florian Héro

Email

Aller au concert

Verdi : Rigoletto | Maison de la Radio

Verdi : Rigoletto

Opéra scénique

Orchestre Philharmonique de Radio France

Mikko Franck direction
L’Orchestre philharmonique de Radio France et Mikko Franck sont familiers des Chorégies d’Orange. Cette année, c’est Rigoletto de Verdi qu’interpréteront les...
Samedi08juillet201721h45 HORS LES MURS Théâtre Antique, Orange
Verdi : Rigoletto | Maison de la Radio

Verdi : Rigoletto

Opéra scénique

Orchestre Philharmonique de Radio France

Mikko Franck direction
L’Orchestre philharmonique de Radio France et Mikko Franck sont familiers des Chorégies d’Orange. Cette année, c’est Rigoletto de Verdi qu’interpréteront les musiciens du...
Mardi11juillet201721h45 HORS LES MURS Théâtre Antique, Orange

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables
Les données recueillies par Radio France sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de Radio France et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition sur les données vous concernant que vous pouvez exercer en écrivant, et en précisant l’objet de votre demande, à l’adresse suivante : Radio France, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16