Improvisations sonores, territoire singulier

Une déambulation sonore d'Erik Samakh

Improvisations sonores, territoire singulier | Maison de la Radio
Une déambulation dans "Entre Chiens et loups", une œuvre sonore d'Erik Samakh.

Sur la base de cette oeuvre, le programme est un montage sonore qui s'attache à rendre compte de la démarche artistique de cet auteur singulier.

Les installations d'Erik Samakh ne s'imposent pas par une présence formelle stable et immédiatement repérable, mais par quelques traces, quelques signes volatiles, le plus souvent sonores, qui pour exister réclament du temps et une attention soutenue.

Il faut entrer dans ce territoire singulier de l'artiste pour commencer à entendre et à voir. Son travail utilise les nouvelles technologies pour recréer paradoxalement une espèce de primitivisme jouant sur la présence, l'absence, la mémoire, le hasard et jetant constamment le trouble entre ce qui est vrai et ce qui est faux.

L'émission, produite en 1997 pour les Ateliers de création de France Culture et extraite des archives de l'INA, est une déambulation, un récit par la parole et par le son, une ballade à la fois aux côtés de l'artiste et dans l'imaginaire d'une de ses oeuvres les plus fortes "Entre Chiens et Loups". A partir d'une oeuvre qui crée des installations ambivalentes, notamment sur le plan sonore, l'émission crée ses propres impressions sonores.

Le mobilier d'écoute 

Mobilier d'écoute pour « Improvisations sonores »

L'installation tend à retranscrire la notion de zone de silence évoquée par E. Samakh comme lieu habité d'une vie certaine mais impénétrable par l'Homme. Le cintre formé par l'installation crée une parenthèse avec l'arc de la Galerie Seine et offre une pause. En altérant la matière même du dispositif d’écoute, nous avons voulu traduire le passage de la lumière à l'obscurité. 
Une réalisation d'Etienne Pouponnot, Soraya Boudjenane et Yunuen Alvarado.

Etienne Pouponnet, Soraya Boudjenane et Yunuen Alvarado