Dusapin par Dusapin

Lundi 12 janvier 2015
Dusapin par Dusapin | Maison de la Radio
Pascal Dusapin évoque Aufgang, le concerto pour violon qu’il a écrit pour Renaud Capuçon, qui en donnera la création française le 26 janvier en compagnie de l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

J’aime le mot allemand Aufgang car il suggère l’idée d’une élévation. C’est un mot dont la traduction française est nécessairement approximative car il exprime plus l’idée d’un concept que d’une réalité (bien qu’il puisse aussi indiquer l’action d’aller vers le haut ou désigner un lever de soleil). Ce mot est apparu presque de lui-même pendant la composition, tant l’espace ouvert par l’espoir et le désir de cette forme concertante me semblait inaccessible. Il est extrêmement difficile pour moi d’exprimer ce qui a été l’objet et l’enjeu de ce travail. J’ai commencé ce concerto en 2008. Puis j’ai dû arrêter. C’était la première fois que cela m’arrivait. Je ne désirais plus rien faire avec « ça » et j’ai abandonné ce projet. Grâce à l’initiative généreuse et enthousiaste de Renaud Capuçon, je l’ai repris quelques années plus tard pour l’achever en novembre 2011. Pour cela, il avait fallu tout recommencer mais aussi tout continuer. Au fond, tout était sombre et il fallait reconquérir une clarté. La lumière devint alors une sorte de motif secret. Évidemment, rien d’explicite ne peut se formuler musicalement avec la lumière. Mais en composant, il arrive que nous soyons si accablé par notre propre obscurité que le combat avec la matière musicale se confond avec la quête de la moindre lueur, du moindre scintillement. Écrire pour un violon et un orchestre pourrait s’apparenter à cet étrange combat entre le sombre et l’éclat.
 
Au début le violon est tout en haut, l’orchestre tout en bas. Tous les deux chantent. L’orchestre est sombre, le violon est presque perdu, avec une évocation si plaintive et tenue qu’il semble luire comme un reflet. Une aube et un coucher de soleil, au même instant. Je me souviens bien de cette image lorsque j’ai commencé à écrire. Au fond il s’agissait sans doute de confondre l’un et l’autre par un progressif et subtil enchevêtrement. Aufgang est né ainsi. Par le désir d’opposer les contraires, et de les réunir sans cesse en un flux. On pourrait s’étonner de l’emploi de telles images. S’il est possible de concevoir la musique avec des représentations littéraires, on sait qu’il est utopique de vouloir dire la musique. Concernant Aufgang, il n’en reste pas moins vrai que l’image la plus proche de mon intention reste celle d’une levée de lumière (Aufgang des Lichts).
 
Pascal Dusapin

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL