La Symphonie héroïque de Beethoven

Jeudi 14 septembre 2017
Email
La Symphonie héroïque de Beethoven | Maison de la Radio
Révolution et insurrection habitent cette nouvelle saison.

Il y aura bien sûr les six récitals de piano autour de la Révolution russe de 1917 qu’on pourra entendre les 4 et 5 novembre prochain, la Symphonie n°12 « Année 1917 » de Chostakovitch le 9 novembre, ou bien encore l’emblématique Neuvième Symphonie de Beethoven jouée le 6 janvier 2018.
 
Dans cette veine, n’oublions pas la Symphonie héroïque du même Beethoven. Et puisque toute révolution s’accompagne de légendes, celle entourant la Symphonie héroïque ne manque pas de panache.
 
Composée à partir de 1802, achevée en 1804, créée le 7 avril 1805 à Vienne, le compositeur l’avait imaginée comme un hommage aux idéaux de la Révolution française incarnés à ses yeux par Napoléon Bonaparte. La symphonie fut ainsi dans un premier temps intitulée « Sinfonia grande, intitolata Bonaparte ». Mais le 2 décembre 1804, Napoléon se couronne Empereur. Selon son ami et élève Ferdinand Ries, Beethoven, furieux et déçu, rebaptise sa symphonie « Sinfonia eroica, composta per festeggiare il sovvenire d’un grand’uomo » (Symphonie héroïque, composée pour célébrer le souvenir d’un grand homme). Pour Beethoven, il semblerait que les idéaux de la révolution française aient été enterrés avec le couronnement de l’Empereur.
 
Mais derrière cette noble histoire s’en cache une autre. Toute révolution ayant besoin d’être financée, si Beethoven renonça à sa dédicace, en réalité, ce fut pour 400 florins. Somme que son mécène, le prince Lobkowitz, lui proposait, afin d’avoir l’exclusivité de cette symphonie pendant six mois.
 
Il n’en reste pas moins que la Symphonie héroïque marquera durablement l’histoire musicale en sonnant la fin du Classicisme et le début du Romantisme. Une révolution musicale ? Ou est-ce là aussi une légende ?
 
La Symphonie n°3 « Héroïque » de Ludwig van Beethoven par l’Orchestre philharmonique dirigé par Mikko Franck est à écouter le 22 septembre à 20h à l’Auditorium de Radio France.
 
Ariane Herbay
 

Email

Écouter la Symphonie héroïque

Beethoven, Eroica

Beethoven, Eroica | Maison de la Radio
Concert symphonique

Orchestre Philharmonique de Radio France

Mikko Franck direction
Vilde Frang violon
La Grande Fugue et la Symphonie héroïque de Beethoven et le Concerto pour violon et orchestre n°1 de Bartók.
Vendredi22septembre201720h00 Maison de la radio - Auditorium de Radio France

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL