L’autre petit chaperon rouge

Mercredi 9 septembre 2020
L’autre petit chaperon rouge | Maison de la Radio
Il y a le petit chaperon rouge des contes de Perrault et des frères Grimm. Il y a celui de Joël Pommerat, qui sera au cœur du concert-fiction du 19 septembre. Mais il y a aussi celui qui habite toutes les versions orales antérieures à la rédaction de Perrault. Voyons un peu.
 
Qui est le petit chaperon rouge ? Le héros d’une histoire, bien sûr, que tout le monde connaît. Ou croit connaître. Au départ, il y a un conte transmis oralement. Puis vient Charles Perrault, qui l’écrit, c’est-à-dire qui le fixe. Qui en donne une version précise, que viendra presque solidifier la version des frères Grimm, cent cinquante ans plus tard, alors que la transmission orale permettait tous les détours, tous les écarts. « Pour moi, c’est un visage du Petit Chaperon rouge parmi d’autres. La version de Perrault et celle des frères Grimm, même si elles ont été censurées, ont beaucoup fait pour la pérennité du conte », dit Bernadette Bricout.*
 
Dans la version de Perrault, le chaperon rouge (sorte de capuche) caractérise la fillette et donne son nom au conte, alors que dans les versions orales, la petite fille est souvent vêtue d’un habit de fer, qu’elle frotte contre le mur ou avec des sabots afin qu’il s’use et qu’elle s’en libère. Car le Petit Chaperon rouge a envie de goûter à la liberté. Il va apporter une galette à sa grand-mère parce que ce jour-là, sa mère a cuit des galettes dans le four à pain. « On pense au petit bonhomme en pain d’épice, ajoute Bernadette Bricout. D’ailleurs, il n’est pas rare que des femmes qui attendent désespérément un enfant fabriquent un enfant de pâte et le mettent au four en espérant ainsi le faire naître. Le moulin est vraiment le lieu, dans les écrits populaires, de la sexualité la plus joyeuse et la plus débridée. » D’où l’expression « envoyer son bonnet par-dessus les moulins ». Une devinette nous demande : « Savez-vous ce que l’on doit faire si l’on ne veut pas avoir d’enfants ? Réponse : il faut faire comme le meunier, décharger ses sacs devant la porte du moulin. »
 
Dans certaines versions du conte, comme celle d’Italo Calvino dans ses Contes populaires italiens, le loup du conte a l’allure d’une ogresse. Et en effet, « le loup est ambigu, dit Bernadette Bricout, en ce sens qu’il va prendre, dans toutes les versions, les traits de la grand-mère, puisqu’il va s’habiller en grand-mère avant d’entrer dans le lit. De nombreuses versions vont jouer sur une ambivalence redoutable, non pas seulement entre l’ogresse et le loup, mais entre la grand-mère et le loup. Est-ce le loup qui s’habille en grand-mère ? Ou est-ce la grand-mère qui est un loup (voire un tigre, comme dans certaines versions chinoises) Nous sommes loin de l’image de Mamie Nova ! »
 
À la deuxième étape de son chemin, le Petit Chaperon rouge arrive à un carrefour : il faut qu’il choisisse entre le chemin des épingles et celui des aiguilles. Les épingles fixent les toilettes (on est du côté de la parure) alors que les aiguilles servent à travailler. Mais il y a autre chose : l’épingle, c’est aussi l’attribut de la jeune fille, puisque c’est un instrument de défense amoureuse (l’épingle à chapeau était un véritable petit poignard), un instrument de divination amoureuse, qui sert aussi pour la jeune mariée. Le jour du déshabillage de la mariée, on distribue les épingles aux filles du village et chacune d’entre elles acquiert ainsi la certitude qu’elle aussi va trouver un époux. L’épingle peut être aussi le symbole de la virginité. Au début du dernier acte des Noces de Figaro de Mozart, Barbarina cherche l’épingle qu’elle a perdue… sans doute dans les bras de Cherubino.
L’aiguille, elle, a un chas. Qu’est-ce qui passe et repasse par ce petit trou ? Quant à la chevillette… Il existe une version italienne du conte où c’est l’intestin de la grand-mère qui sert de cordon de sonnette ! Et quand la petite fille arrive, elle va tirer sur l’intestin de la grand-mère en disant : « Oh petite grand-mère, que cette chose-là est molle ! » Le loup, du fond de son lit, répond : « Tire seulement et tais-toi, ce sont les intestins de ta grand-mère. » Dans d’autres versions de l’histoire, c’est le petit chaperon rouge qui mange la grand-mère ! Selon Bernadette Bricout, « il y a des parties du corps de la grand-mère qui sont exposées et que la petite fille va manger. Ce sont très souvent les organes qui participent de la mise au monde et de la reproduction. Évidemment, en savourant ce repas, la petite fille s’approprie des facultés vitales qui sont liées à ces organes génésiques. On sait bien, dans les récits d’aventures, que manger le cœur et le foie de son adversaire, c’est s’approprier sa force. On retrouve là le principe des vases communicants : quand la petite fille mange le corps de sa grand-mère, elle est prête à entrer dans le lit du loup. Une génération, chasse l’autre : la grand-mère sort de scène quand la petite fille devient femme. »
 
La petite-fille se met ensuite au lit. Une seule version orale met en scène la queue du loup : « Oh, mère-grand, que vous avez une grande queue ! – C’est pour mieux chasser les mouches, mon enfant. » Puis, dans certaines versions, la petite fille dit au loup qu’elle doit aller dehors pour « faire ce que le roi lui-même ne peut pas faire par un autre ». Autrement dit : aller aux toilettes ! Et elle va sortir de la maison. Le loup va lui attacher un fil de laine à la jambe, qu’elle dénouera quand elle sera dehors. Elle rentrera ensuite dans la maison. Autrement dit, elle trouve en elle-même l’instrument de sa propre sauvegarde. Le petit chaperon rouge est une héroïne qui n’a besoin de personne pour se tirer d’affaire !
 
Dominique Tinos
 
* Dans La Marche de l’histoire, émission de Jean Lebrun diffusée le 25 mai 2020 sur France Inter. Bernadette Bricou est notamment l’auteur de La Clé des contes, Seuil, 2005.
 

Ecouter le petit chaperon rouge

Le Petit Chaperon rouge en musique

Le Petit Chaperon rouge en musique | Maison de la Radio
Concert Jeune public À partir de 8 ans

Orchestre National de France

Libre adaptation du conte, à partir du texte de Joël Pommerat, voici venir Le Petit Chaperon rouge, mis en musique par des quatuors de Schubert. 
Samedi19septembre202015h00 Maison de la radio - Studio 104

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL