Les petites liturgies de Messiaen

Mercredi 11 Février 2015
Email
Les petites liturgies de Messiaen | Maison de la Radio
Messiaen adorait entendre ses Trois Petites Liturgies par la Maîtrise de Radio France. Raison de plus pour ne pas manquer le concert du 22 février, donné avec la participation de l’Orchestre de chambre de Lausanne.
On se souvient du témoignage d’Olivier Messiaen : « J’ai une grande admiration pour les voix ravissantes de la Maîtrise de Radio France. Ces jeunes filles ont une pureté de son et une musicalité absolument inégalables. Aussi, chaque fois qu’on a donné à Paris ou en province française mes Trois Petites Liturgies de la Présence divine, c’est à la Maîtrise que j’ai fait appel, pour les parties de chœur que comporte cette œuvre. Et chaque fois, c’était un enchantement de jeunesse et de joie ».
 
Les Trois Petites Liturgies de la Présence divine furent composées par Olivier Messiaen en 1943 et 1944 et créées le 21 avril 1945, à Paris, sous la direction de Roger Désormière. Elles expriment la foi du compositeur en Dieu, présent en toutes choses et toutes choses en lui, et multiplient les allusions à la couleur, autre thème qui a toujours obsédé Messiaen. Écoutons-le évoquer lui-même de sa partition :
 
« La musique des Trois Petites Liturgies est avant tout une musique de couleurs. Les “modes” que j’y utilise sont des couleurs harmoniques. Leur juxtaposition et leur superposition donnent : des bleus, de rouges, des bleus rayés de rouge, des mauves et des gris tachés d’orangé (...) – tout cela en draperies, en vagues, en tournoiements, en spirales, en mouvements entremêlés. Il y faut ajouter mes recherches rythmiques : rythmes non-rétrogradables, canons rythmiques, emploi des deci-tatas de l’Inde antique ».
 
Ongles noirs et mains moites
 
Une partie de la critique de l’époque a réagi violemment, ce que Messiaen explique par la manière dont il a traité un sujet religieux de manière très personnelle, avec un poème de son cru, assez fleuri, riche de citations puisées dans les Saintes Écritures. On a pu lire ainsi, dans l’hebdomadaire Carrefour, le 14 mars 1946, qu’il s’agissait d’une « œuvre clinquante, faussement somptueuse, trompeusement mystique, (une) œuvre aux ongles noirs, aux mains moites, au teint lymphatique, à la graisse malsaine, gorgée d’éléments douteux, au regard trouble d’ange fardé ». (1)
 
Musicalement, les Petites Liturgies font appel à un chœur d’enfants ou un chœur de femmes à l’unisson, un piano solo (qui percute plus qu’il ne joue mélodiquement), une onde Martenot, un célesta, un vibraphone, un orchestre à cordes et d’abondantes percussions. On y trouve cette ferveur et ce chatoiement que certains trouveront trop riches de miel mais qui font partie de la marque, reconnaissable entre mille, de Messiaen.
 
Florian Héro
 
(1) Cité in Permanences d’Olivier Messiaen, dialogues avec Claude Samuel, Actes Sud, 1999, p. 254.
 
Le concert du 22 février sera diffusé ultérieurement par France Musique.
Email

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL