Mikko Franck à la barre

Mardi 1 septembre 2015
Mikko Franck à la barre | Maison de la Radio
Invité par l’Orchestre Philharmonique de Radio France depuis 2003, puis directeur musical désigné de cette formation en 2014-2015, voici enfin Mikko Franck directeur musical en titre de l’orchestre. En ce mois de septembre, il prend la succession de Myung-Whun Chung qui aura passé quinze ans à la tête du Philhar’, comme on l’appelle familièrement. Nous aurons l’occasion régulièrement de retrouver Mikko Franck, mais brossons ici en quelques paragraphes son portrait afin de lui souhaiter la bienvenue.
MIKKO FRANCK est né à Helsinki en 1979. Il commence à étudier le violon à l’âge de cinq ans, puis intègre l’Académie Sibelius (évidemment !) en 1992. Il se perfectionne à New York, en Israël et en Suède et, grâce à l’enseignement de Jorma Panula, s’inscrit dans le sillage de chefs finlandais de grande renommée, d’Okko Kamu à Esa Pekka Salonen et Jukka-Pekka Saraste. A partir de 2002, le voici directeur artistique du Festival de musique de Kangasniemi (en Finlande) ; la même année, il devient directeur musical et premier chef de l’Orchestre National de Belgique, poste qu’il conservera jusqu’en 2007.

2003 voit l’année de la création par Mikko Franck de Rasputin d’Einojuhani Rautavaara à l’Opéra National de Finlande, qui donnera lieu à un dévédé (publié en 2005), mais aussi les débuts du jeune chef avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, avec lequel il enregistrera en 2009 un disque consacré à Debussy (RCA). A vingt-cinq ans, le voici propulsé à la tête de l’Opéra de sa ville natale (où il restera jusqu’en 2013), ce qui ne l’empêche pas de diriger aujourd’hui concerts et opéras à travers le monde. On rapporte qu’un musicien de l’Orchestre de la radio suédoise affirmait : « Il dirige Tchaïkovski comme un vieux maître. » Un sage, l’impétueux Mikko Franck ?
 
Directeur musical, donc
 
Mikko Franck et l’Orchestre Philharmonique de Radio France, qu’il estime « malléable et capable de multiples acrobaties »*, c’est déjà douze ans d’histoire et de complicité mutuelle : « Il est indubitable que l’Orchestre Philharmonique de Radio France a une riche histoire qui lui a permis de maîtriser un immense répertoire, ce qui est extrêmement positif, et nous allons continuer sur cette lancée ».**
 
D’où l’idée, bien sûr, de mettre à profit l’aisance avec laquelle l’orchestre passe d’un répertoire à l’autre, et aussi de jouer des opéras, comme ce sera le cas le 30 janvier prochain avec La Ville morte de Korngold : « Le fait de nous attacher à l’opéra est aussi très important. Le genre est fantastique pour les musiciens, parce que jouer un opéra est un autre métier à part entière; il faut être plus souple encore que dans la symphonie et le concerto. Je crois que tous les orchestres devraient jouer l’opéra, parce qu’il apprend la souplesse, conduit à acquérir un jeu différent, à écouter le son autrement ».** La Carmen que Mikko Franck a dirigée il y a quelques semaines à Orange restera dans les mémoires pour (notamment) la manière dont le chef a su exalter l’élégance et les splendides couleurs instrumentales de cette partition. La Bohème (à Zurich) et Rigoletto (à la Scala de Milan), inscrits sur son carnet pour la saison 2015-2016, devraient mériter le voyage.
 
Pour nous en tenir à l’automne 2015, outre le concert du 18 septembre et le rendez-vous avec Korngold (déjà !) et Mahler, le 25 septembre, on pourra retrouver Mikko Franck dirigeant le 2 octobre la musique de son compatriote Einojuhani Rautavaara. Pourquoi ce compositeur en particulier ? « Je pense que la meilleure façon de savoir qui je suis est d’écouter la musique de Rautavaara qui mettra sur la piste de ma personnalité parce que je l’adore et qu’elle est mienne », répond-il sans embage**.
 
Florian Héro
 
* Entretien avec Franck Mallet (Classica n° 162).
** Entretien avec Bruno Serrou (brunoserrou.blogspot.fr).

Mikko Franck ouvre sa première saison avec l'Orchestre Philharmonique
 

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL