In the mood for jazz

Mardi 26 Février 2019
In the mood for jazz | Maison de la Radio
Dix rendez-vous par an, deux groupes vous fixent rendez-vous au Studio 104. Un lieu qui a vu passer tous les héros du jazz depuis plusieurs décennies. Petit florilège de grands souvenirs.
Programmés par Arnaud Merlin, les concerts de jazz de Radio France s’inscrivent dans une magnifique tradition qui a permis à tous les jazzmen de jouer au Studio 104 dont les murs résonnent encore de leurs envolées, de leurs frottements, de leurs souffles. Les producteurs de France Musique s’en souviennent, même si, comme le rappelle Jérôme Badini (Les Légendes du jazz, le samedi et le dimanche à 18h), après un concert très mouvementé du bluesman Muddy Waters en 1976, le jazz a été banni de Radio France pendant cinq ans. C’est pourquoi son plus grand souvenir le ramène à l’Espace Cardin : le 27 novembre 1979, Stan Getz débarquait « avec quatre jeunes loups ; ils ont notamment joué Lady Day, un thème écrit par Wayne Shorter pour Billie Holiday ».*

Si l’on reprend le chemin du Studio 104, un concert semble avoir marqué les esprits : celui donné par le trio de Bill Evans le 6 février 1972 : « C’est la première fois que je venais à la Maison de la radio, raconte Alex Dutilh (Open Jazz, du lundi au vendredi à 18h05), et je m’en souviens comme de mon premier baiser. Bill Evans a plongé sa tête à l’intérieur de ses bras, tel un fœtus, comme s’il avait demandé à ses doigts de prolonger son intériorité. Il s’était placé côté jardin, son batteur Marty Morell côté cour. Avec le bassiste Eddie Gomez, le triangle était parfait. Bill Evans est le seul qui mette ainsi son bassiste devant. »

Yvan Amar (Jazz Club, le samedi à 19h) cite lui aussi ce concert comme son plus grand concert à Radio France. Mais il n’oublie pas non plus celui donné le 10 novembre 1992 par le saxophoniste Anthony Ortega, l’un des fondateurs du bebop.

Avec Nathalie Piolé (Banzzaï, du lundi au vendredi à 19h), on fait un bond dans le temps : le guitariste Bill Frisell (qui a joué le 2 novembre 2017 dans le cadre d’un quartet) est l’heureux élu. « C’était très doux, très délicat, ça se cherchait, ça s’accrochait parfois, avec ce thème de For what it’s worth, un grand classique chanté par les Buffalo Springfield dans les années 60. »

Quant à Arnaud Merlin, il cite un concert programmé par André Francis le 18 mars 1991, qui réunissait Paul Bley au piano, Steve Swallow à la basse et Jimmy Giuffre à la clarinette. « Un trio historique, dont les enregistrements ont été repris par Manfred Eicher, le fondateur du label ECM. Tout Paris était là, et même si le concert a duré à peine une heure, nous étions sur un petit nuage. »

Aujourd’hui, Arnaud Merlin a pris le relais d’André Francis et programme à son tour les concerts de jazz du Studio 104. Au programme : des têtes d’affiche (cette saison : Michel Portal, Richard Galliano, en attendant Bobo Stenson et quelques autres), des pépites (André Ceccarelli, Mark Turner, Paolo Fresu…) et des jeunes pousses (Stéphane Kerecki, Roberto Negro, le big band pAn-G…).
 
Propos recueillis par Ariane Herbay
 
* Ce concert a été rediffusé les 3 et 4 novembre à 18h sur France Musique.
 





INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL