Redécouvrir Pierné

Mercredi 11 Février 2015
Redécouvrir Pierné | Maison de la Radio
Composé pendant l’automne 1886, le Concerto pour piano et orchestre de Gabriel Pierné ne fait pas partie des partitions inscrites au grand répertoire. Raison de plus pour aller l’entendre le 26 février sous les doigts de Jean-Efflam Bavouzet.

Personnalité musicale éminente de son vivant, Gabriel Pierné reste surtout connu pour son rôle à la tête des Concerts Colonne qu’il dirigea longtemps. Il y défendit la musique de son temps, créa en particulier Iberia de Debussy, mais aussi des œuvres de Louis Vierne, d’Enesco. C’est Pierné qui, à la demande de Diaghilev, assura la création mondiale de L’Oiseau de feu de Stravinsky pour les Ballets Russes en 1910.
 
Gabriel Pierné était en même temps un compositeur prolixe tant pour la scène que dans le domaine symphonique ou de la musique de  chambre : sonates, quintette, trio, mélodies. Il ne laissa qu’un seul Concerto pour piano. D’une structure inhabituelle, l’œuvre commence par  un Allegro que suivent deux mouvements rapides. Oublié jusqu’à ces dernières années, ce Concerto pour piano op. 12 fut enregistré chez Chandos par le pianiste Jean-Efflam Bavouzet. Il est ce soir l’interprète de la partition, dont le charme tient pour lui à son absence d’académisme, à sa fraîcheur d’inspiration :
 
« Cet unique concerto pour piano, dit Jean-Efflam Bavouzet,  fait un peu penser à Saint-Saëns surtout dans son deuxième mouvement. Mais je trouve son discours plus ramassé, plus condensé et aussi plus "frais", sans l’académisme un peu pompier qu’on entend parfois chez Saint-Saëns. Pierné n’est certes pas un novateur comme Debussy, mais certaines phrases sont proches de Rachmaninov. Je pense en particulier au deuxième thème du premier mouvement.
 
« Un peu de Saint-Saëns, deux gouttes de Franck, une touche de Massenet et pourtant il a un  langage propre et reconnaissable.
 
« C’est Chandos qui m’a proposé d’enregistrer ce concerto que je ne connaissais pas, bien qu’ayant vécu mes treize premières années dans la rue qui porte son nom à Metz. Un comble ! J’ai été tout de suite séduit par l’œuvre et poussé par l’enthousiasme je viens d’enregistrer, cette fois à ma demande, ses trois autres œuvres pour piano et orchestre dont un Poème Symphonique absolument magnifique.  Sa musique sonne toujours juste et est, en tout cas pour moi, toujours attachante. Ravel disait que la dernière chose dont un compositeur a besoin est la sincérité. Je comprends mais il faut être un génie comme Ravel pour dire cela. Moi j’aime la sincérité d’un Pierné ».
 
Laetitia Legay-Brancovan
 
Pour découvrir Gabriel Pierné, il existe de nombreux enregistrements dont les livrets sont l’une des sources documentaires les plus immédiates, parmi ces titres : le Concerto pour piano et d’autres œuvres symphoniques par Jean-Efflam Bavouzet et le BBC Philharmonic sous la direction de Juanjo Mena (Chandos), l’œuvre pour piano et orchestre par Stephen Coombs et le BBC Scottish Orchestra (Hyperion), le Trio avec piano par le trio Wanderer (Harmonia Mundi), la Sonate pour piano et violon par Noel Lee et Gérard Poulet (Arion).
 
Pour approfondir : Cyril Bongers, Gabriel Pierné, correspondance romaine, Lyon, Symétrie, 2006.
 
Le concert du 26 février sera diffusé en direct sur France Musique.

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL