Unsuk Chin, la Corée à Paris

Jeudi 17 septembre 2015
Unsuk Chin, la Corée à Paris | Maison de la Radio
A l’occasion de l’Année France-Corée, et en coproduction avec le Festival d’Automne à Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France invite Unsuk Chin et ses œuvres les 9 et 10 octobre, et donne la parole à de jeunes compositeurs coréens eux-mêmes invités par Unsuk Chin. Le Nieuw Ensemble d’Amsterdam, qui joue les œuvres d’Unsuk Chin depuis de nombreuses années, enrichira ce Portait.

COLORÉE, SÉDUISANTE, INATTENDUE : telle est la musique d’Unsuk Chin, compositrice qui a fait ses classes à l’Université de Séoul, où elle est née en 1961, puis à Hambourg, où elle a étudié avec György Ligeti : « Il voulait nous faire comprendre qu’un certain type de musique dans la tradition de Darmstadt était simplement exsangue, que c’était fini, y compris le dogmatisme qui n’acceptait rien d’autre ».*
 
Cette double culture qui traduit sa personnalité, coréenne et européenne, et son attachement à une tradition dans laquelle elle puise la beauté et l’ironie légère que traduit sa musique. « Ma musique est le reflet de mes rêves, dit volontiers Unsuk Chin. J’essaie de rendre en musique les visions de lumière aveuglante et l’incroyable magnificence de couleurs qui émaillent tous mes rêves, un jeu de lumière et de couleurs dans l’espace, formant dans le même temps une sculpture sonore fluide. Sa beauté est abstraite et lointaine, mais c’est pour ces grandes qualités qu’elle adresse des émotions et peut communiquer joie et chaleur. »
 
Une musique virtuose, comme le prouve ses concertos pour piano et pour violoncelle interprétés par deux très jeunes solistes, Sunwook Kim et Isang Enders : « J’ai été longtemps fascinée par ceux qui travaillent essentiellement avec les sons, Helmut Lachenmann bien sûr, Salvatore Sciarrino ou Beat Furrer, mais le bruit ne m’intéresse que s’il marque le pôle opposé d’un autre élément ». Une musique lyrique aussi, comme le démontre la suite tirée de son opéra Alice in Wonderland, qui terminera cet ensemble de trois concerts (ponctués d’une rencontre avec Unsuk Chin en personne le 10 octobre à 18h) qu’enrichiront quelques pièces de Ligeti, de Debussy, et de compositeurs sud-coréens.
 
Ch. W.
 
* Propos recueillis par Martin Kaltenecker pour le Festival d’automne à Paris.
 
Le concert du 9 octobre sera diffusé en direct sur France Musique. Ceux du 10 octobre le seront ultérieurement.
 

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL