Aufgang, le concerto pour violon de Pascal Dusapin

Jeudi 18 décembre 2014
Aufgang, le concerto pour violon de Pascal Dusapin | Maison de la Radio
Renaud Capuçon donnera le 26 janvier la création française du concerto pour violon que Pascal Dusapin a choisi de baptiser Aufgang. Ce sera le premier concert donné par l’Orchestre Philharmonique de Radi France à la Philharmonie de Paris.

Oniriques, éruptifs, les larges paysages sonores d’Aufgang sont habités par une quête de clarté dont le soliste ouvre la voie à l’orchestre. Pascal Dusapin précise à propos du titre de son concerto : « L’image la plus proche de mon intention reste celle d’une levée de lumière (Aufgang des Lichts) ».
 
La gestation difficile de l’œuvre est l’une des sources de son titre, et en partie de son dessein esthétique. La partition a pour origine une sollicitation du chef d’orchestre Marek Janowski, qui proposa à Pascal Dusapin de composer une pièce pour violon et orchestre dont il dirigerait la première. Le musicien s’y attela en avril 2008, mais deux mois plus tard arrêta net son travail, mécontent que la recherche d’un violoniste en accord avec le projet demeure dans l’impasse. Dusapin consacra les deux ans et demi qui suivirent à l’opéra Passion, au cycle pour baryton et piano O Mensch ! et à la fresque orchestrale Morning in Long Island. Courant 2009 pourtant, le violoniste Renaud Capuçon lui fit part de son désir de créer l’une de ses œuvres. Le compositeur reprit donc naturellement sa partition ébauchée pour violon et orchestre, qu’il acheva de janvier à octobre 2011, encouragé par l’enthousiasme manifeste de celui à qui elle devait de renaître.
 
Capuçon le décisif

C’est seulement après l’intervention de Renaud Capuçon que Pascal Dusapin décida du titre de l’œuvre. Si le mot Aufgang peut être traduit par « lever (de soleil) » ou « montée », c’est surtout la notion d’« élévation » qu’en retient le musicien. Une élévation qu’il rechercha lui-même au cours de son travail, pour parvenir à reconquérir une partition précédemment délaissée (fait rare dans son parcours), mais aussi pour relever le défi du « concerto ». Pour la première fois en effet au sein de la production de Dusapin, ce terme est explicitement associé à une partition orchestrale avec soliste.
 
Ce faisant, le compositeur revendique une part de l’héritage d’un genre traditionnel et de la dialectique qui le fonde. Celle-ci est traitée sous l’angle d’un « combat entre le sombre et l’éclat » : face aux sonorités caverneuses, voilées et parfois menaçantes de l’orchestre, le soliste se pose en éclaireur, volontiers lyrique. Tous deux aspirent cependant à se confondre en un « progressif et subtil enchevêtrement, précise encore Dusapin. Aufgang est né ainsi. Par le désir d’opposer les contraires, et de les réunir sans cesse en un flux ». Entraînée par ses métaboles souples et organiques, l’écriture génère une partition foisonnante d’une force aussi bien tellurique  que métaphysique ; les lignes entrelacées donnent naissance à une harmonie tout sauf abstraite, les textures sont traversées de grands gestes continus et zébrées d’éclats convulsifs.
 
De vastes dimensions, le concerto adopte une structure traditionnelle, son langage ainsi que l’architecture des mouvements restant très propres à Dusapin.
 
Nicolas Southon
 
Le concert du 26 janvier sera diffusé ultérieurement sur France Musique.

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL