Orchestre National de France

Orchestre National de France | Maison de la Radio

ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE
CRISTIAN MĂCELARU, directeur musical

L’Orchestre National de France, de par son héritage et le dynamisme de son projet, est le garant de l’interprétation de la musique française. Par ses tournées internationales, il assure le rayonnement de l’exception culturelle française dans le monde entier. Soucieux de la proximité avec les publics, il est l’acteur d’un Grand Tour qui innerve l’ensemble du territoire français, et mène par ailleurs une action pédagogique particulièrement active.
Formation de Radio France, l’Orchestre National de France est le premier orchestre symphonique permanent créé en France. Fondé en 1934, il a vu le jour par la volonté de forger un outil au service du répertoire symphonique. Cette ambition, ajoutée à la diffusion des concerts sur les ondes radiophoniques, a fait de l’Orchestre National une formation de prestige.
Désiré-Émile Inghelbrecht, premier chef titulaire, fonde la tradition musicale de l’orchestre, qui fait une large place à la musique française, laquelle reste aujourd’hui encore l’un des piliers de son répertoire. Après la guerre, Manuel Rosenthal, André Cluytens, Roger Désormière, Charles Munch, Maurice Le Roux et Jean Martinon poursuivent cette tradition. À Sergiu Celibidache, premier chef invité de 1973 à 1975, succède Lorin Maazel qui devient le directeur musical de l’orchestre. De 1989 à 1998, Jeffrey Tate occupe le poste de premier chef invité ; Charles Dutoit de 1991 à 2001, puis Kurt Masur de 2002 à 2008, Daniele Gatti de 2008 à 2016 et Emmanuel Krivine de 2017 à 2020, occupent celui de directeur musical. Le 1er septembre 2020, Cristian Măcelaru a pris ses fonctions de directeur musical de l’Orchestre National de France.
Tout au long de son histoire, l’orchestre a multiplié les rencontres avec des chefs tels que Leonard Bernstein, Pierre Boulez, Sir Colin Davis, Bernard Haitink, Antal Dorati, Eugen Jochum, Igor Markevitch, Lovro von Matacic, Riccardo Muti, Seiji Ozawa, Georges Prêtre, Wolfgang Sawallisch, Sir Georg Solti ou Evgueni Svetlanov, et des solistes tels que Martha Argerich, Claudio Arrau, Vladimir Ashkenazy, Nelson Freire, Yo Yo Ma, Yehudi Menuhin, Anne-Sophie Mutter, Vlado Perlemuter, Sviatoslav Richter, Mstislav Rostropovitch, Arthur Rubinstein, Isaac Stern.
L’Orchestre National donne en moyenne 70 concerts par an à Paris, à l’Auditorium de Radio France, sa résidence principale depuis novembre 2014, et au cours de tournées en France et à l’étranger. L’orchestre a notamment effectué en janvier 2020 une tournée dans les plus grandes salles allemandes et autrichiennes. Il conserve un lien d’affinité avec le Théâtre des Champs-Élysées ou il se produit chaque année, ainsi qu’avec la Philharmonie de Paris. Il propose par ailleurs, depuis quinze ans, un projet pédagogique qui s’adresse à la fois aux musiciens amateurs, aux familles et aux scolaires en sillonnant les écoles, de la maternelle à l’université, pour éclairer et toucher les jeunes générations.
L’Orchestre National a créé de nombreux chefs d’œuvre du XXe siecle, comme Le Soleil des eaux de Boulez, Déserts de Varèse, la Turangalîla-Symphonie de Messiaen (création française), Jonchaies de Xenakis et la plupart des grandes œuvres de Dutilleux.
Tous ses concerts sont diffusés sur France Musique et fréquemment retransmis sur les radios internationales. L’orchestre enregistre également avec France Culture des concerts-fiction. Autant de projets inédits qui marquent la synergie entre l’orchestre et l’univers de la radio.
De nombreux concerts sont disponibles en vidéo sur la plateforme francemusique.fr ; par ailleurs, les diffusions télévisées se multiplient (le Concert de Paris, retransmis en direct depuis le Champ-de-Mars le soir du 14 juillet, est suivi par plusieurs millions de téléspectateurs). De nombreux enregistrements sont à la disposition des mélomanes, notamment un coffret de 8 CD, qui rassemble des enregistrements radiophoniques inédits au disque et retrace l’histoire de l’orchestre. Plus récemment, l’Orchestre National, sous la baguette d’Emmanuel Krivine, a enregistré deux concertos (n° 2 et n° 5) de Saint-Saëns avec le pianiste Bertrand Chamayou et un album consacré à Debussy (La Mer, Images). L’orchestre a également enregistré la musique qu’Alexandre Desplat a composée pour Valérian, film de Luc Besson, au Studio 104 de Radio France.
On ajoutera que l’Orchestre National de France, comme son nom l’indique, est l’orchestre de toute la France. C’est pourquoi, outre ses tournées internationales et les concerts qu’il donne dans les capitales régionales, une de ses missions consiste à apporter la musique dans des villes ou se produisent rarement les formations symphoniques. 

Au cours de la saison 2020-2021, l’Orchestre National de France célèbre les 50 ans de la mort de Stravinsky avec L’Oiseau de feu, mais aussi Le Sacre du printemps sous la direction de Cristian Măcelaru, le Scherzo fantastique et le Concerto pour piano et vents par Gianandrea Noseda, ou encore Le Chant du rossignol. Il participe à l’intégrale de l’œuvre concertante de Rachmaninov (Concerto pour piano n° 2 par Benjamin Grosvenor et Concerto pour piano n° 4 par Simon Trpčeski, tous deux sous la direction de Cristian Măcelaru).
L’Orchestre National poursuit son exploration de l’univers de Beethoven avec deux étonnantes cantates de jeunesse dirigées par Václav Luks, et la Cinquième Symphonie en compagnie de Manfred Honeck. C’est aussi avec le Chœur que l’orchestre se rend en terre baroque avec la Messe en si de Bach. La Symphonie pastorale est également à l’affiche, ainsi que le Troisième Concerto pour piano.
Schumann et Mendelssohn sont présents, mais aussi Berg et Webern à l’occasion d’un programme viennois imaginé par Daniele Gatti. Sans oublier la création de nouvelles partitions signées Pascal Zavaro (dont Julia Fischer créera le Concerto pour violon) et Thierry Escaich (dont Antoine Tamestit jouera le Concerto pour alto).
Enfin, on rappellera que le National continue d’inviter une pléiade de solistes hors pair en la personne de Fatma Said, Joshua Bell, Kristian Bezuidenhout, Bertrand Chamayou, Anne Sofie von Otter, David Fray, Nicolas Altstaedt, Patricia Kopatchinskaja, Sergey Khachatryan ou encore Daniel Lozakovich, pour n’en citer que quelques-uns.

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL