Le Chant d'Archak

Arménie

Musique chorale
Le Chant d'Archak | Maison de la Radio
Maîtrise de Radio France - Musicatreize
Vendredi 06 juillet 2018 17h30 HORS LES MURS Cour intérieure du Monastère de Tatev

2018 est l’année de la Francophonie en Arménie (le sommet international de la Francophonie se tiendra le 12 octobre 2018 à Erevan), et à ce titre, plusieurs événements autour de la culture française sont organisés dans tout le pays au cours de l’année.

Tatev est un lieu symbolique de l’Arménie. Le Monastère de Tatev a été plusieurs fois détruit (guerre, incendie, tremblement de terre) et toujours reconstruit. Ce fut, surtout au Moyen-âge, un centre religieux et intellectuel très important qui a permis de préserver au fil des siècles la culture arménienne. De nombreux manuscrits et enluminures, maintenant au Matenadaran (le musée des manuscrits d’Erevan) y étaient conservés. En 1921, Tatev a été le lieu de déclaration de la très éphémère république des montagnes d’Arménie, un tout petit territoire qui a refusé l’annexion à l’URSS. La symbolique vient du fait que le monastère, vieux de plus d’un millénaire, est toujours en place (même si régulièrement reconstruit) après avoir été saccagé par : les Seldjoukides (à 3 reprises), les Turco-mongols (à 2 reprises), les Perses puis les Russes, et enfin un tremblement de terre en 1931, avec une reconstruction à la soviétique, c’est à dire avec du béton pour éviter que tout ne s’écroule. Les arméniens y voient leur propre histoire, de peuple déplacé, sous domination étrangère, opprimés, et pourtant toujours là. Le texte de Laurent Gaudé est une parabole mystique qui s’appuie sur cette histoire et sur le rôle du monastère de « réservoir / protecteur » de la culture arménienne. 

La Fondation IDeA (Initiatives pour le Développement de l’Arménie) dans le cadre de son programme dénommé « Tatev Revival »  ne se contente pas de participer à la rénovation du monastère de Tatev, elle contribue aussi au développement des villages environnants (santé, éducation), à la réfection des routes, à la création d’un parc hôtelier et à la construction de « Wings of Tatev », un téléphérique qui relie le monastère (situé à flanc de montagne) à la vallée, ainsi qu’au développement d’événements culturels.

L’organisation de ces deux concerts en Arménie avec Musicatreize et la Maîtrise de Radio France bénéficie du soutien de la Fondation IDeA, la SPEDIDAM, Musique Nouvelle en Liberté, Bureau Export, la Sacem et du soutien généreux de Madame Nadia Gortzounian et de Bernard Hatemian.

Ce programme sera également donné en création française le mardi 13 novembre 2018 à l’Auditorium de Radio France.


Michel Petrossian
Le Chant d'Archak
Création mondiale de Michel Pétrossian - co-commande / coproduction de Radio France et Musicatreize
sur un livret inédit de Laurent Gaudé

Mathias Lecomte piano et orgue Hammond
Joël Versavaud saxophones et doudouk
Olivier Lété guitare basse
Christian Hamouy percussions

Chœurs d'enfants du monastère de Tatev et du village de Schinuhayr
Lusine Sargsyan
direction

Maîtrise de Radio France
Musicatreize
Morgan Jourdain 
et Roland Hayrabedian direction

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL