Philippe Guionie. La voix de la paix

Mercredi 17 septembre 2014
Philippe Guionie. La voix de la paix | Maison de la Radio
La radio comme vecteur des valeurs universelles de tolérance et de paix : l'exemple de Radio Okapi, en République démocratique du Congo.
Radio Okapi est un cas unique. Fruit de l'association entre l'ONU et la fondation Hirondelle, elle a pour but de diffuser des programmes pour la paix en français et dans plusieurs langues de la République démocratique du Congo. Elle fut imaginé en réaction à un autre exemple d’expérience radiophonique tristement célèbre, la Radio Libre des Mille Collines, une station de radio rwandaise, qui émit du 8 juillet 1993 au 31 juillet 1994, répandant une propagande haineuse notamment contre les Tutsi semant les germes d’un génocide imminent. Depuis plus de 10 ans, Radio Okapi, poursuit ainsi son œuvre bienfaitrice.
 
contributrice de Radio Okapi
© Philippe Guionie / Myop

Janvier 2005, Mbandaka. Une jeune femme de blanc vêtue, talkie-walkie à la main, arpente la rue principale de cette ville déglinguée, capitale de la province de l'Equateur au nord du pays. Régine est journaliste, l’une des rares femmes a travaillé à Radio Okapi. En tant que photographe, je l'ai suivie pendant plusieurs jours dans son travail difficile d’enquête et d’information.
 
Bureau de Radio Okapi
© Philippe Guionie / Myop

A travers l'exemple de Régine, apparaît la réalité du statut de journaliste au Congo, les limites de la liberté d’expression dans un pays en proie aux tensions ethniques depuis sa création en 1960 mais aussi la spécificité du support radiophonique en lui-même, son utilité au quotidien comme seul moyen de communication et d’information pour les populations autochtones isolées de la jungle congolaise. Ici, aujourd'hui, la diffusion des valeurs de tolérance et de paix irriguent les consciences des contemporains. La radio permet à la parole d'exister enfin, de se libérer des tabous et des stéréotypes.
 
Studio Radio Okapi
© Philippe Guionie / Myop

Dans 50 ans, avec le développement généralisé du haut débit, l'utilisation des images sur les sites dédiés, la radio sera devenue un support pluridisciplinaire associant des formes et des écritures les plus variées au service de valeurs universelles de tolérance et de paix. Ecouter et voir pour comprendre et exister. 

L'AUTEUR
 
Philippe Guionie, Photographe

1972 • Naissance à Brive
2001 • Première publication
2006 •  Anciens combattants africains (Editions Les Imaginayres)
2008 • Lauréat du Prix Roger Pic 2008 / enseignant à l’ETPA (Toulouse)
2009 • Membre de l’agence Myop (Paris)
2010 • Représenté par la galerie Polka (Paris)
2011 • Africa-America (Diaphane éditions)
2012/2013 • Maître de stage aux Rencontres d’Arles


 

Aller plus loin

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL