Ondes de rêve : le nouvel espace

Mardi 12 novembre 2013
Ondes de rêve : le nouvel espace | Maison de la Radio
Le quotidien intergalactique l'Univers rend compte, en 2063, de la dernière création du designer de 89 ans : un nouvel espace de diffusion radiophonique.
Où l'on découvre comment, en 2063, les théories de Raymond Murray Schafer sur l'écologie du paysage sonore ont trouvé une incarnation concrète dans la dernière création du designer Vincent Tordjman : une pièce d'écoute.

L'Univers
4 Novembre 2063

Ondes de rêve: Un nouvel espace de diffusion pour une nouvelle radio
par C.A.

 Un geste d'écologie sonore

Véritable artisan du bien-être public, la radiodiffusion publique est redevenue l'un des derniers espaces de calme et de liberté de nos cerveaux. L'interdiction de la publicité par stimulation neuronale en 2057 a contribué à cette évolution vertueuse de la radio. La radio constitue une respiration dans la pollution sanitaire, sonore et visuelle extrême de nos villes terrestres. Les évolutions de l'imagerie 3D en projection spatialisée, auxquelles depuis les années 2030 s'ajoutent les stimulations électro-tactiles et le contrôle des images nocturnes du rêve, ont rendu les images artificielles quasiment indiscernables du réel. Dans ces conditions, l'espace d'imagination libre ouvert par la radio est un univers privilégié de liberté de nos cerveaux. Vincent Tordjman, 89 ans, propose avec cette "pièce à écouter et à rêver" pour Radio France, un dispositif qui favorise la libération d'espaces imaginaires, rêves doux et colorés mais aussi peurs primales des grottes archaïques. Ce nettoyage mental est activé par les fréquences sonores accompagnées de variations lumineuses organiques. Les théories anciennes de R. Murray Schaffer sur l'écologie du paysage sonore trouvent ainsi une incarnation actuelle.
 
Grottes archaÏques
© Vincent Tordjman

Maximisation et spatialisation

Après des décennies de la miniaturisation technologique, il semble que nous soyons bel et bien entrés dans celle de la maximisation et la spatialisation. En effet, le dispositif proposé par le designer occupe une surface de 25 m2, 25 m2 de "vide plein" comme le designer le définit, ce qui impose d'u consacrer une bonne partie de son appartement en y créant une sorte de page blanche pour les oreilles et la pensée.
 
Espace d'écoute
© Vincent Tordjman

Le sol rappelle le dessin d'une forme d'onde, comme sur les antiques samplers Fairlight, dinosaures ancestraux de la musique électronique. Il est réalisé entièrement en bois de synthèse éco-conçu, en référence au mobilier d'époque traditionnel du milieu du XXe siècle. Le réseau des sources sonores est masqué derrière un panneau qui n'est pas sans évoquer un antique écrans plats OLEDs en vogue dans les années 2010, mais débarrassé de l'artifice encombrant et criard de l'image.
 
Ondes sonores
© Vincent Tordjman
 
Fairlight

Cet espace domestique de haute qualité sonore utilise mise sur les technologies traditionnelles de hauts-parleurs à membrane et innove en utilisant les dernières technologies d'impression 3D organiques et enzymatiques.

Des idées qui remontent à 2013

Ce projet développe des idées énoncées en 2013 avec le meuble audio Wide développé en 2013 avec le VIA (Valorisation de l'innovation dans l'ameublement), la Boîte Concept et l'électroacousticien Yvon Maurel. Cette enceinte sans fil stéréo de haute qualité favorisait déjà une immersion sonore et lumineuse en réflexion.
 
Wide
© Marie Flores
 
Wide 2
© Marie Flores

Le son est ainsi au plus proche d'une qualité toute naturelle. Les hauts-parleurs à membrane organique, imprimées au moyens de printers à enzymes élaborés, font partie de l'architecture même des murs. Il s'y opère une réelle fusion des sons avec la lumière et l'architecture, comme dans un paysage naturel. Le vieux rêve du compositeur Scriabine, symphonie abstraite de rêves de sons et de couleurs, est aujourd'hui disponible à domicile.

Ainsi diffusée, la radio française, avec programmes de détente mentale basée sur les dernières recherches en matière de musicothérapie des fréquences pures, voix, ses débats participatifs internationaux, sa diffusion en direct depuis des vols spatiaux habités, trouve un espace pour accueillir une pensée libre, débarrassée de visuels ou d'images imposées.

L'AUTEUR
Vincent Tordjman, Designer & scénographe
 
Vincent Torjman
© Vincent Tordjman

1974 • Naissance
2001 • Création de la table audio Flatmusic au Japon, sortie de l'album Vic-CD
2004 • Scénographie de l'opéra der Kaiser von Atlantisde Viktor Ullmann
2010 • Création de l'opéra chinois contemporain Flowers in the mirror
2013 • Création du mobilier audio Wide
 

Aller plus loin

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL