L'Atlas

Lundi 17 juillet 2017
Email
L'Atlas | Maison de la Radio
L’artiste français Jules Dedet Granel, dit L’Atlas, né en 1978, trouve par ses recherches autour de l’écriture le point de départ de son travail plastique et pictural. Il a étudié la calligraphie dans plusieurs pays et cultures et crée ainsi ses propres typographies originales. Il est particulièrement attiré par l’idée de créer un langage pictural universel, qui soit un juste équilibre entre la forme et la lettre, entre l’acte et l’intention. Jeu de variations infinies, affleurant et s’éloignant de l’art optique et des différents mouvements de l’art abstrait et géométrique. Dans les années 1990, il agit radicalement dans l’espace public, se faisant connaître dans le champ du graffiti; depuis les années 2000, il développe un travail d’atelier et expose ses oeuvres dans des galeries d’art urbain contemporain.

Figure majeure et internationalement reconnue du street art, il est renommé pour ses façades peintes ainsi que pour ses performances monumentales réalisées à même le sol des villes sur des lieux historiques, à l’image de cette immense rose des vents commandité par le Centre Georges Pompidou à Paris en 2008, ou encore sur la place du Capitole en 2012, en partenariat avec la ville de Toulouse. Ces performances font l’objet de vidéogrammes réalisées image par image par l’artiste.

Il a également collaboré avec des grandes marques comme Perrier dont il a orné les bouteilles mythiques de sa touche « Poptic’art », mouvement mêlant l’art optique et le pop art dont il se revendique être l’inventeur du nom ; ou encore avec Agnès b, en intervenant sur les vêtements de la créatrice qui est l’une de ses collectionneuses les plus fidèles.

L’Atlas présente la particularité de rechercher et de renouveler systématiquement son approche et son expression de la lettre et de la ligne, du rythme codifié de l’écriture, cherchant la frontière de l’illisible, et menant méthodiquement son oeuvre vers l’abstraction et le minimalisme. Il considère toute forme comme une lettre et toute lettre comme une forme, ce qui le conduit à travailler récemment avec des urbanistes pour donner une troisième dimension à son art et réinvestir l’espace public d'une autre manière redonnant ainsi un sens à la dimension architecturale de son travail.

Il rencontre actuellement un succès tout autant qu’auprès des collectionneurs que du public et des institutions.
La signature de L'Atlas
Email