Donner accès à chacun aux plus beaux des concerts

Avec l'espace concerts de francemusique.fr

Mardi 24 avril 2018
Donner accès à  chacun aux plus beaux des concerts | Maison de la Radio
Avec un site et 7 webradios thématiques, francemusique.fr est aujourd’hui le premier média de musique classique sur le web en France et dans le monde francophone. Le site étend encore son offre en s’associant avec ARTE et en proposant une sélection de concerts. Michel Orier directeur de la musique et de la création culturelle à Radio France, Marc Voinchet directeur de France Musique et Laurent Frisch directeur du numérique de Radio France, nous en disent plus.

Marc Voinchet : France Musique a lancé en partenariat avec ARTE une véritable salle de concert virtuelle en accès gratuit. Un an après le lancement des webradios et du nouveau site, l’aventure continue et ouvre France Musique à tous, même à ceux qui seraient encore intimidés par la musique qu’on appelle classique ou bien par le jazz.

Laurent Frisch : Nous voulons en effet mettre à disposition du public toute la richesse musicale produite au fil des années par Radio France. Notre plus grand défi, avec cette plateforme, c’est de convaincre ceux qui ne sont pas encore convaincus. Nous avons la conviction que cette musique est universelle.

Michel Orier :  C’est aussi une façon pour nous de valoriser ce qui est produit par la maison tout entière puisque Radio France, rappelons-le, regroupe sept radios mais aussi quatre formations musicales, et que notre abondante production musicale est inséparable des antennes, notamment de celle de France Musique.

M.V. : Ce nouveau France Musique pleinement numérique, avec l’arrivée systématique de la vidéo, c’est aussi le début d’une nouvelle histoire. L’idée ? Chaque semaine, capter des concerts et pouvoir les suivre en direct puis en différé, et surtout de façon rééditorialisée, c’est-à-dire sous forme d’extraits, avec des explications, de manière à ce qu’un public peu au fait de la musique comprenne le pourquoi et le comment des œuvres, de leur histoire, de leur contexte, de la manière dont elles sont interprétées, etc.

L.F. : France Musique a la capacité de remplir cette nouvelle mission grâce au partenariat avec ARTE qui, avec nous et d’autres producteurs, diffuse sur son antenne et sur son site des concerts. Pour France Musique, c’est aussi l’occasion de grandir et de devenir pleinement ce qu’on appelle un média global, c’est-à-dire, à travers notre identité, liée à la musique classique et au jazz, d’être toujours une radio, et un peu plus qu’une radio : un lieu de référence de cette musique, avec de la musique à écouter, à regarder, à lire, et ce pour l’ensemble de ses amateurs.

M.O. : Il faut préciser que la manière d’appréhender la musique change au fil du temps, et que nous devons tenir compte de l’évolution des comportements.

L.F. : Oui, le mode d’écoute de la radio est en train de changer, c’est pourquoi la place des podcasts, et donc des vidéos, est très importante. Cet espace concerts sera aussi disponible sur la chaîne YouTube de France Musique où l’on met en ligne toutes ces interprétations extraordinaires. YouTube, qui est devenu la première plateforme d’écoute de musique au monde en assez peu de temps, est aussi la première plateforme d’écoute de musique classique au monde. Nous, nous disons qu’une œuvre qui dure, mettons, de trente à soixante minutes, n’est pas forcément accessible à un internaute ou un mobinaute qui est dans le métro et qui fait autre chose en même temps, qui navigue sur internet ou sur son téléphone. Ce que nous voulons essayer d’inventer, c’est une écriture qui nous permettra de susciter la curiosité de ce mobinaute et de faire qu’il s’intéresse à quelque chose qu’il ne s’attendait pas à trouver. Peut-être voyait-il des vidéos de chat se cassant la figure ; au milieu, il découvrira le Prélude à l’après-midi d’un faune, et c’est tant mieux !

M.V. : Pour ce qui est de la méthode, c’est très simple : on clique sur France Musique et on se laisse guider pour accéder à la plateforme, via un petit onglet en haut à droite de la page d’accueil, un lien concert, etc. On ne cherche pas à faire entrer les gens dans une salle de concert, on cherche à ce que la salle de concert sorte de ses propres murs !

M.O. : Autrement dit, on ouvre les portes et on veut que les musiciens aillent à la rencontre de la musique et de son public. Cette musique est universelle, comme il vient d’être dit.

M.V. : Oui, c’est pourquoi nous avons choisi d’ouvrir une version anglophone de France Musique qui s’appellera francemusique.com.

M.O. : Grâce à cette plateforme de diffusion en direct, Radio France offre la possibilité aux auditeurs de pouvoir découvrir ce concert en image, en direct, aux premières loges, malgré la distance géographique ou le fait que la salle soit pleine !

M.V. : Les webradios ont fait beaucoup progresser l’écoute en ligne de France Musique. D’autres chaînes thématiques, d’autres webradios vont voir le jour, l’une consacrée au piano, l’autre à l’opéra, d’autres encore qui seront destinées à accompagner nos auditeurs pendant leurs heures de travail ou de révision, ou même pendant l’exercice physique. C’est aussi une ambition de Radio France que d’être une chaîne qui évolue avec les usages de son public.

M.O. : D’autres projets comme le développement d’une boîte à outils numérique de pratique vocale sont prévus. Elle comprendra une cinquantaine de modules vidéo courts, adaptés aux réseaux sociaux à destination des enseignants, et gratuits. Il faut continuer d’ouvrir les portes, d’aller chercher le public, et d’affirmer que la musique n’est pas réservée à une élite, ni à ceux qui l’ont connue grâce à leur éducation, leur famille, etc. Aller chercher ce nouveau public, le prendre par la main et l’accompagner, telle est notre mission.

Suivez-les sur twitter @michel_orier, @mvoinchet, @laurentfrisch

 

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL