La kora, un monde

Mercredi 9 septembre 2020
La kora, un monde | Maison de la Radio
Avant d’aller écouter les contes d’Afrique présentés dans le cadre des Enfantines, n’hésitez pas à découvrir le timbre de la kora que Ballaké Sissoko fera résonner en compagnie de l’Orchestre Philharmonique de Radio France.
 
La kora, comme tout instrument de musique, est un monde. C’est dire qu’on peut l’envisager sous une multitude – d’éclairages – scientifique, culturel, historique ou actuel – sans en épuiser la description. Et ce monde est vivant, donc en évolution continue, jusque dans le regard que l’on peut porter sur son passé.
 
Les origines de la kora se fondent dans le continuum des inventions qui, en Afrique de l’Ouest, menèrent certains instruments proches des luths et d’autres voisins des harpes à réaliser un cousinage inattendu, alimenté d’audaces techniques et de nouveaux désirs sonores. Ainsi, les vingt et une cordes pincées de la kora sont tendues sur un plan vertical qui l’apparente à la famille des harpes. Mais son haut manche en palissandre et sa caisse de résonance, grande calebasse creuse parée d’une peau de vache et d’arabesques cloutées, la rapproche des luths.
 
Il en va de même du timbre de la kora, unique et composite. Le mordant des attaques, l’acidité nerveuse des aigus rappellent les harpes les plus précises, par exemple celtiques. On entend la morsure de chaque doigt. Les cordes sont jouées par pouces et index. Mais le moelleux et la douceur extrême des graves créent une résonance sensuelle évoquant les théorbes de la Renaissance européenne.
 
Éternel troubadour
 
La kora est l’instrument-roi de la culture mandingue. Aussi est-elle indissociable du musicien-poète djéli ou griot. Figure aussi mythique que celle du troubadour occitan, en revanche toujours actuelle. Le griot fut dès le XIIIe siècle en fonction dans les cours de l’Empire du Mali. Si la kora semble ne pas avoir existé alors, les griots d’aujourd’hui, héritiers de dynasties désignées par leurs patronymes – Diabaté ou Sissoko au Mali par exemple – célèbrent avec elle le répertoire des épopées mandingues transmises oralement. Parmi elles, la légende du « Mansa » Roi des Rois Soundiata Keita, fondateur de l’Empire.
 
La kora n’accompagne pas seulement : elle raconte, relaie de sa diction singulière le récit du griot. Car l’instrument a créé sa propre musique. Comment expliquer la beauté de son univers sonore ? Deux plans s’allient : la consonance harmonique des cordes graves, sorte de chœur permanent qui berce comme un ressac. Sur ce fond une toute autre voix s’élève, incisive. Les arabesques mélodiques fusent soudainement en traits de notes serrées, puis semblent discourir, prendre l’auditeur à parti. Les figures rythmiques les plus variées jaillissent en brèves séquences surprenantes.
 
Les deux plans distincts sont liés organiquement grâce aux doublures des cordes sur les différents octaves. L’on croit entendre non la succession, mais la superposition d’un refrain sous-jacent, en mode mineur, et de stances toujours renouvelées.
 
La kora, répandue aujourd’hui dans toute l’Afrique, traverse maintes couches sociales. Notre époque lui confère les lettres de noblesse du concerto avec orchestre, de l’enseignement scolaire. Noblesse ambiguë, au risque de la banalisation et de l’académisme. Mais des virtuoses internationaux tels Ballaké Sissoko l’enrichissent des meilleurs métissages avec d’autres musiques du monde et avec le jazz, tout en affirmant l’ancrage d’une tradition mandingue toujours inquiète, en devenir.
 
Jean-Christophe Marti

Ecouter la kora

Ballaké Sissoko et Vincent Segal  | Maison de la Radio

Ballaké Sissoko et Vincent Segal

Concert de musique de chambre

Orchestre Philharmonique de Radio France

Ballaké Sissoko kora
Le duo Ballaké Sissoko et Vincent Segal donnera le programme de leur disque "Musique de Nuit" avec la participation d'un quatuor à cordes de l'Orchestre Philharmonique de...
Mercredi21octobre202018h30 Maison de la radio - Auditorium
Contes d’Afrique en musique | Maison de la Radio

Contes d’Afrique en musique

Concert Jeune public De 3 à 6 ans

Orchestre Philharmonique de Radio France

C’est l’histoire d’un chat qui se cherche un ami.
Vendredi23octobre202014h30 Maison de la radio - Studio 104

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL