L’arbre chantant des pays de la Baltique

Vendredi 20 janvier 2017
Email
L’arbre chantant des pays de la Baltique | Maison de la Radio
Les 21, 22 et 23 janvier, en sept concerts, Radio France vous emmène sur les rivages de la mer Baltique à la rencontre de musiques on ne peut plus dépaysantes.

OUTRE LES RÉPUBLIQUES BALTES (Estonie, Lettonie, Lituanie), les pays entourant la mer Baltique (Finlande, Suède, Russie, Pologne, Allemagne du Nord) constituent une mosaïque culturelle à l’histoire agitée. Les dominations successives de la Suède, de la Russie puis de l’URSS, qui ont persisté au fil des siècles, ont abouti récemment à l’indépendance des trois républiques baltes. Cependant, au-delà de ce morcellement, la musique pourrait bien apparaître comme fédératrice d’un esprit du Nord, tel cet arbre chantant, cithare millénaire partagée par la Finlande et les pays baltes sous des noms divers : kantele (finnois), kannel (estonien), kokles (letton) ou kanklè (lituanien).
 
Liée à la Pologne dès le Moyen Âge, la Lituanie, comme la Lettonie et l’Estonie (sous domination suédoise), accède à l’indépendance à l’issue de la Première guerre mondiale. Toutes trois sont annexées ensuite par l’URSS et retrouvent leur indépendance à la chute de celle-ci, autour de 1991. De son côté, la Suède exerce son emprise sur la Finlande qui passe ensuite aux mains de la Russie (1809) avant d’acquérir son autonomie (1917). L’identité religieuse est également diverse, avec une Russie profondément orthodoxe, tandis que la Pologne semble un sanctuaire du catholicisme et que l’Estonie est gagnée par la Réforme de Luther. De cette histoire complexe procèdent des transferts culturels qui, s’ils ne suffisent pas à faire du Nord de l’Europe une véritable entité, font la richesse artistique des pays bordant la Baltique. La musique n’est pas en reste et ce week-end sera l’occasion de nombreuses découvertes et à de multiples périodes.
 
Le concert De l’Ensemble baroque de Drottningholm permettra de comprendre comment, dans la première partie du xviiie siècle, de nombreux musiciens allemands émigrent vers la Suède (Agrell), l’Estonie et la Lettonie (Meder), participant à la naissance d’une tradition nationale avec par exemple Johann Helmich Roman en Suède.
 
À propos des concerts
 
À la fin du xixe siècle, l’éveil des nationalités, ou nationalisme romantique, passe à la fois par l’attachement de Chopin aux formes musicales polonaises – récital de Lukas Geniusas – et par l’importance accordée au répertoire populaire, notamment vocal. Ainsi le concert du Chœur et de la Maîtrise de Radio France mettra-t-il en lumière les chants populaires suédois authentiques ou harmonisés par des compositeurs savants.
 
Au xxe siècle, l’œuvre de Chostakovitch, tout comme celle de Prokofiev, témoigne de l’intérieur, des bienfaits et méfaits de la dictature soviétique : musique de chambre et symphonies en témoigneront.
 
Enfin, la musique d’aujourd’hui trouve toute sa place dans le récital d’orgue d’Iveta Apkalna qui sillonne les rives de la Baltique tandis que la Maîtrise proposera des œuvres suédoises et finlandaises : l’occasion de découvrir les Suédois Mellnäs et Sandström, les Finlandais Rautavaara ou Esa-Pekka Salonen.
 
Deux artistes de Radio France originaires de ces contrées s’en font les médiateurs : le chef finlandais Mikko Frank et la chef de chœur Sofi Jeannin, née à Stockholm.
 
Lucie Kayas
 
Email

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL