Lutter contre la ségrégation culturelle

Mercredi 19 Février 2020
Lutter contre la ségrégation culturelle | Maison de la Radio
Les formations musicales de Radio France réaffirment leur engagement en direction des publics éloignés de l'offre culturelle et des salles de concerts
Le dernier Forum de la Mission Vivre ensemble, s’est tenu le mardi 14 janvier 2020 à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Créée en 2004 à l’initiative du Ministère de la culture et pilotée par Universcience, la Mission Vivre ensemble, réunit une quarantaine d’établissements culturels franciliens et a pour objectif de rendre la culture accessible à tous et toucher les publics peu familiers des institutions culturelles.
 
Ces établissements ont choisi de travailler avec des personnes qui peuvent jouer un rôle de relais : des bénévoles, des travailleurs sociaux, des éducateurs, des animateurs, des formateurs,… Tous sont impliqués dans la prévention, l’insertion ou la restauration du lien social ou encore de l’apprentissage du français. La force du dispositif consiste à la mutualisation et la synergie entre établissements culturels ainsi que dans un dialogue de confiance avec les relais.
 
La Direction de la musique et de la création à Radio France affiche sa volonté de s’adresser à tous les publics, aux personnes qui ne s’autorisent pas à fréquenter les institutions culturelles car elles se trouvent en situation d’exclusion ou de vulnérabilité sociale ou économique. Au travers de différentes activités ; animations d’ateliers radio et musicaux et de représentations de ses formations musicales, Radio France se mobilise en leur ouvrant ses portes mais aussi en se rendant dans les milieux hospitaliers et carcéraux.
 

Favoriser l’accès à la musique classique pour tous :

 
Conscients du rôle social et culturel de la musique, les musiciens des formations musicales en lien avec le département Éducation et Développement Culturel de la Direction de la musique et de la création (DMC), affirment leur engagement au travers d’interventions en milieu carcéral, hospitalier ou en centre d’hébergement d’urgence grâce à des relais associatifs. À leurs côtés, les professionnels de la radio s’impliquent également en direction des publics défavorisés.
 

Le Chœur de Radio France

Les actions du Chœur sont toutes programmées dans le cadre de « Notes de chœur » autour des résidences d’ensembles vocaux en milieu hospitalier, sous l’égide de la Fondation Tournesol.
  • Quatre musiciens du Chœur de Radio France se sont produit le mardi 17 septembre 2019 à l’Hôpital du Vesinet (78) et ont interprété des airs d’opéras et d’opérettes ainsi que des chansons françaises.
  • Des ateliers de pratique vocale animés par David Lefort, musicien du Chœur de Radio France, à destination des résidents se sont déroulés au CASH de Nanterre (Centre d’Accueil et de Soins Hospitaliers) : le mardi 8 octobre (séance de lancement des ateliers, rencontre avec les résidents et présentation du projet), le jeudi 24 octobre, le jeudi 7 novembre, le mercredi 13 novembre et jeudi 28 novembre (séance de clôture) 2019.
  • Florence Person, musicienne du Chœur de Radio France, est intervenue dans le cadre d'ateliers de pratique vocale à l’Hôpital Sainte-Périne (Paris 16ème) les mardi 19 novembre, vendredi 29 novembre, le mardi 10 décembre 2019 et jeudi 16 janvier 2020.
 

L’Orchestre Philharmonique de Radio France

Les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Radio France poursuivent leurs interventions en milieu hospitalier.
 
Des musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Radio France se sont produits les mardi 10 septembre, mercredi 16 Octobre et jeudi 21 novembre 2019 au Foyer de la Madeleine à Paris, restaurant solidaire accueillant les personnes en situation d’exclusion et de précarité, et ont aussi donné un concert le lundi 30 septembre 2019 à 15h à l’Hôpital Necker à Paris.
 
Depuis 2007, les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Radio France s’engagent bénévolement auprès des enfants et adolescents malades dans les hôpitaux et grands instituts parisiens : Hôpital Necker, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Hôpital Saint-Louis, Institut Curie, Institut Montsouris et Maison de Solenn. Avec eux, ils parcourent et partagent le répertoire de la musique de chambre
 
Des musiciens de l’OPRF se sont produits le lundi 9 décembre 2019 à l’Hôpital Charles Foix, en partenariat avec Live Music Now France, et le mardi 10 décembre 2019 à l’Hôpital Necker. Ils ont également interprété La Flûte enchantée de Mozart, La Simple Symphony de Britten et la Traviata de Verdi mardi 3 décembre 2019 à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.
 

L’Orchestre national de France

En partenariat avec l’association Musique et Santé, le National reconduit son partenariat avec l’Institut Gustave Roussy à Villejuif en proposant des petits concerts au chevet des jeunes patients, ou en déambulation dans le service oncologie pédiatrique.
 
Des représentations ont eu lieu les 22 novembre, 20 décembre 2019 et le 31 janvier 2020.
 
Les prochaines dates sont programmées les 28 février et 27 mars 2020.
 
 

Les Sons pour le dire, mémoires de vie en milieu carcéral et création sonore

En janvier 2019, à l’issue des travaux de rénovation du Centre pénitentiaire de la Santé, Radio France à travers son département Education aux médias et information, s’est associée à cette réouverture autour d’un objectif commun : favoriser la réinsertion sociale et professionnelle des détenus grâce à des ateliers de pratique radiophoniques et une devise : « estime de soi et reconstruction ».
 
Les professionnels de la radio qui interviennent dans le projet, ont le souhait d’initier les personnes détenues à la pratique radiophonique en sachant se mettre en retrait, à travers l’exploration de différentes formes d’écriture radiophonique : interviews et prise de sons, modules de créations sonores, micros-fictions etc.
 
Proposer à des personnes détenues de s’approprier « l’outil radio ». Produire un objet sonore, personnalisé, le temps d'un atelier radiophonique. Sortir du quotidien, se raconter, se projeter vers l'avenir, se reconnecter à la vie de la Cité. Apprendre à s’écouter, à écouter la parole de l’autre. Devenir des auditeurs !
 
 

La prison hors les murs

Dans le cadre de ce projet, des détenus de la prison Fleury Mérogis ont pu venir le mercredi 8 janvier 2020 participer à un atelier radio ; La rumeur court.
 
 
Toutes ces opérations témoignent de l’engagement de Radio France pour accueillir, éduquer et ouvrir la maison de la radio à tous les publics, même ceux qui sont le plus éloignés.
 

 

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL