Hosokawa, un concerto pour harpe

Jeudi 18 décembre 2014
Hosokawa, un concerto pour harpe | Maison de la Radio
Si la forme de la harpe vous enchante ou vous trouble, venez assister à la création française d’Aeolus – Re-Turning III – de Toshio Hosokawa, pour harpe et orchestre de chambre. Xavier de Maistre sera le soliste de ce concerto issu d’une commande de l’Orchestre de chambre d’Écosse qui fut créé le 9 octobre dernier à l’Usher Hall d’Édimbourg par Naoko Yoshino, sous la direction de Robin Ticciati, dédicataires de l’ouvrage.

Né à Hiroshima en 1955, Toshio Hosokawa étudie le piano et la composition à Tokyo avant de se rendre en 1976 à Berlin. Là, Isang Yun l’incite à s’interroger « sur ce que voulait dire être asiatique et sur la signification de la musique composée par des Asiatiques ». Pousuivant sa formation auprès de Klaus Huber et de Brian Ferneyhough à la Hochschule für Musik de Fribourg, il voit en 1998 son opéra Visions of Lear créé lors de la Biennale de Munich, six ans avant que soit donné Hanjo dans le cadre du Festival d’Aix-en-Provence. Depuis lors, les créations s’enchaînent : Matsukase à La Monnaie en 2011, Le Corbeau à La Raffinerie de Bruxelles en 2012.
 
Selon Hosokawa, le croisement des cultures ne doit pas aboutir à l’effacement des singularités au profit d’une écriture mondialisée. « Je n’aime pas le terme de fusion, explique le compositeur. Il y a en moi des racines à la fois japonaises et occidentales, les unes sont pour moi aussi vraies que les autres. »
 
L’essence et la construction
 
Et puis : « Notre musique japonaise est une imitation de la nature, elle est l’expression d’un sens aigu pour l’essence du son, alors qu’en Occident, les relations sonores, on les construit. » Dans Birds fragments III (1990), la flûte est comparable à « un être humain ou à un oiseau » quand le shô en serait « la mère ou la nature qui l’entoure » ; dans Aeolus, la pensée japonaise gagne l’orchestre occidental à travers une approche du son considéré comme matière vivante, et à travers une référence à la harpe éolienne dont les cordes vibrent en fonction du vent.
 
Depuis longtemps, Toshio Hosokawa manifeste son intérêt pour la harpe. Depuis son utilisation dans une pièce de jeunesse, By the River (1982), inspirée par Siddharta de Hermann Hesse, jusqu’à son association à l’orchestre dans Re-turning (2001), concerto à la mémoire de Kunio Tsuji, ainsi qu’à son pendant pour harpe seule : Re-Turning II. « J’aime cet instrument », précise le compositeur, qui se souvient de sa mère jouant du koto. Dans Aeolus, harpe et orchestre explorent les origines du souffle, humain ou naturel, en accord avec ce que les grecs nommaient « pneuma » (πνεύμα), à la fois souffle et esprit, source de toute vie, c’est-à-dire âme et essence rationnelle. Le son naît, se diffuse, meurt dans les partages et frictions du soliste et de l’ensemble. Sur de délicates harmonies parfois colorées de trilles, d’effets d’harmonique ou d’effets de glissando, Crescendos et decrescendos dessinent, plus que des mouvements d’air, de véritables respirations, tandis que la harpe s’expose à une écriture de plus en plus virtuose, sur des notes répétées ou de brefs motifs conjoins. « Le vent viendrait de l’autre côté de la rive, au-delà de notre conscience ; la harpe représente l’humain (chaman), l’orchestre la nature. Le chant du souffle du vent et résonne dans l’orchestre. »
 
Pour en savoir plus :
 
Musique pour koto à travers les siècles (XVIIe-XXe siècles), par Makiko Goto, Sumi Tani et Michiyo Kusama, Col Legno, WWE1CD20057, 2001. Un enregistrement qui permet de découvrir une autre face de Toshio Hosokawa et de la musique japonaise, à travers l’usage du koto, instrument traditionnel à cordes pincées, notamment dans une pièce de notre compositeur sur un bref poème médiéval.
 
François-Gildas Tual
 
Le concert du 7 janvier sera diffusé ultérieurement sur France Musique.

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL